Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

Revenu universel, revenu minimum garanti : quels liens avec la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ? Contribution de l’ONPES aux débats publics en cours

[14 mars 2017]

Venues d’horizon divers, des propositions de changement plus ou moins radical de la protection sociale ont récemment vu le jour en Europe, et plus particulièrement en France. Il s’agit d’abord de la mise en place d’un « revenu universel  », ensuite de la fusion d’un certain nombre de minima sociaux existants en un seul « revenu minimum garanti  ». Quelles conséquences pourraient avoir la mise en œuvre de ces propositions sur la pauvreté et l’exclusion sociale ?

L’ONPES a été sollicité à plusieurs reprises pour donner son avis à leur égard (Sénat, Conseil économique social et environnemental, Cour des Comptes). L’objet de cette note est de faire connaître les observations et remarques émises par l’Observatoire à cette occasion.

Lire la suite

Contribution du CNLE au suivi du Plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale sur l’année 2016

[5 avril 2017]

Pour la deuxième année consécutive, le conseil national des politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale (CNLE) publie sa contribution au suivi du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Ce bilan de la mise en œuvre du plan gouvernemental porte sur l’année 2016, et est assorti de recommandations consensuelles.

Comme l’année dernière, la contribution du CNLE a pour vocation d’attirer l’attention sur des points de vigilance dans un souci d’amélioration des politiques publiques au bénéfice des personnes les plus démunies et de la société en général. Le CNLE constate que « force est de constater que, malgré les efforts déployés, le plan pluriannuel n’a pas créé une dynamique telle que la pauvreté a reculé dans notre pays. Tout au plus a-t-il enrayé sa progression ».

Lire la suite

Enquête nationale de l’UNCCAS - Précarité énergétique : comment les CCAS/CIAS agissent, de l’accès aux droits à l’accompagnement global

[6 avril 2017]

Trois ans après une première enquête sur la précarité énergetique et alors que le contexte législatif a évolué, l’UNCCAS (Union nationale des centre communaux et intercommunaux d’action sociale) a mené une nouvelle enquête nationale auprès de son réseau. Elle s’appuie sur les données récoltées auprès de 883 CCAS/CIAS adhérents.

Elle met en relief la diversité de leur implication, en complémentarité des dispositifs légaux tels que le FSL et en lien avec leurs partenaires locaux (conseils départementaux, fournisseurs d’énergie, bailleurs …).

Selon les CCAS/CIAS, en moyenne un tiers des personnes qui s’adressent à eux seraient touchées par la précarité énergétique. 56% des CCAS/CIAS ont ainsi fait de la lutte contre la précarité énergétique un champ d’action important et 7% l’ont définie comme une priorité.

Lire la suite

Prévenir la pauvreté par l’emploi, l’éducation et la mobilité

[6 avril 2017]

Les auteurs de la Note n° 40 du CAE (Conseil d’analyse économique) - Stéphane Carcillo, Élise Huillery et Yannick L’Horty - s’intéressent à la reproduction de la pauvreté. Pour l’enrayer, ils recommandent de s’attaquer à ses déterminants. Ils proposent plusieurs pistes pour lutter plus efficacement contre l’échec scolaire et prévenir le décrochage.

En effet, en comparaison des autres pays européens, le taux de pauvreté est relativement modéré et stable en France, mais il est aussi très persistant. La pauvreté se « transmet » des parents aux enfants, du fait de sa concentration dans certains quartiers défavorisés, des plus grandes difficultés scolaires et de la difficile insertion professionnelle des peu ou pas diplômés.

Lire la suite

Mieux lutter contre la pauvreté par des aides monétaires

[6 avril 2017]

Selon les auteurs de la Note n°41 du CAE (Conseil d’analyse économique) Olivier Bargain, Stéphane Carcillo, Étienne Lehmann et Yannick L’Horty, le système de redistribution français affiche des performances globalement satisfaisantes en comparaison d’autres pays européens. Toutefois, selon eux, la complexité des prestations sous condition de ressource et le manque de coordination des acteurs pèsent sur les taux de recours et conduisent à des incohérences.

En 2014, 8,8 millions de personnes vivaient en dessous du seuil de pauvreté monétaire fixé à 60 % du niveau de vie médian (1 008 euros par mois). Certaines catégories de foyers sont particulièrement touchées, notamment les jeunes et les familles monoparentales.

Lire la suite

51 % du fonds d’aides individuelles aux jeunes en grande précarité sociale ont une finalité alimentaire

23 février 2017

Selon une étude de la direction de la recherche, de l’évaluation, des études et des (...)

Construire les savoirs avec tou.te.s ? Recherches participatives avec les personnes en situation de pauvreté

7 février 2017

Le CNRS, ATD Quart Monde et le Cnam organisent un colloque le 1er mars 2017 au CNRS (...)

Fondation Abbé Pierre - 22e rapport sur l’état du mal-logement en France

2 février 2017

La 22e édition du rapport annuel sur l’état du mal-logement de la Fondation Abbé (...)

Comment estimer le rendement de l’investissement social ?

28 janvier 2017

L’investissement social apparaît à la fin des années 1990 comme un modèle d’action (...)


Mentions légales  ¦  Fil RSS  ¦  Plan du site  ¦  Twitter