Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > PAUVRETE : Conditions de vie, Mesure de la pauvreté, Politiques publiques, Populations > Politiques publiques > Comment estimer le rendement de l’investissement social ?

Comment estimer le rendement de l’investissement social ?

Imprimer cette page

[28 janvier 2017]

L’investissement social apparaît à la fin des années 1990 comme un modèle d’action sociale renouvelé pour faire face à l’évolution de sociétés fragilisées par l’émergence de nouveaux risques sociaux. L’investissement social (IS par la suite) consiste à « investir dans les personnes en adoptant des mesures pour renforcer leurs compétences et leurs capacités, leur autonomie et leur permettre de participer pleinement au monde du travail et à la société » (Commission européenne, 2015). Il consiste ainsi à investir dans le capital humain des individus de façon à augmenter et à maintenir leurs compétences et leur capacité à supporter les chocs. Il s’inscrit donc dans une logique d’action publique focalisée sur la dotation des individus en capacités de production, d’adaptation et de résilience face aux risques sociaux. La notion s’appuie en outre largement sur la promesse que la dépense sociale d’aujourd’hui rapportera à un moment donné. Sa crédibilité repose donc sur l’existence de travaux permettant d’identifier ce rendement.

L’IS doit viser, par ailleurs, et en particulier, les populations les plus défavorisées, joignant ainsi les théories de la justice sociale de Rawls et des capabilités de Sen (Delors & Dollé, 2009). On comprend alors que l’investissement social peut se voir attribuer d’autres finalités, notamment celles de concilier des objectifs économiques avec un objectif social (maintien de la cohésion sociale par la lutte contre les inégalités) et démocratique (permettre l’exercice d’une citoyenneté active).

Une étude publiée par France Stratégie analyse les recherches existantes sur les impacts de l’investissement social. Il montre que l’approche consistant à lier les dépenses d’investissement social aux performances macroéconomiques des États n’est pas en mesure d’identifier de façon crédible l’effet causal de l’investissement social et a fortiori son rendement.

Ce document propose en outre d’adopter une vision plus locale et de séparer en deux étapes l’identification du rendement de l’investissement social.

Consulter l’étude - Arthur Heim, 2017, « Comment estimer le rendement de l’investissement social ? », Document de travail, France Stratégie, n°2017-02, janvier.

Mentions légales  ¦  Fil RSS  ¦  Plan du site  ¦  Twitter