Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > DROITS FONDAMENTAUX : Education, Emploi, Logement, Santé, Non-recours, Inégalités > Santé > L’alcoolisation des personnes sans domicile : remise en cause d’un stéréotype

L’alcoolisation des personnes sans domicile : remise en cause d’un stéréotype

Imprimer cette page

[7 octobre 2006]

À partir de quelques questions, l’enquête auprès des personnes fréquentant les services d’hébergement ou les distributions de repas chauds offre un regard sur les niveaux d’alcoolisation des différentes catégories de personnes sans domicile qui ont recours à ces services. Cet effort de quantification permet de mettre en évidence la diversité des pratiques au sein de cette population. Des distinctions nettes apparaissent suivant le type d’hébergement et de ressources, mais aussi suivant l’âge, le sexe et la nationalité des répondants. À la grande diversité des situations sociales rencontrées correspond ainsi une grande variété de comportements à l’égard de l’alcool. Les personnes de nationalité française apparaissent ainsi plus souvent consommatrices, tandis que les usages les plus importants s’avèrent liés aux situations de précarité les plus marquées.
Il est possible, dans une certaine mesure, de comparer les niveaux d’usage d’alcool

Lire l’étude

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦