Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > PAUVRETE : Conditions de vie, Mesure de la pauvreté, Politiques publiques, Populations > Mesure de la pauvreté > Les niveaux de vie augmentent chez les plus modestes et diminuent chez les plus aisés

Les niveaux de vie augmentent chez les plus modestes et diminuent chez les plus aisés

Imprimer cette page

[22 septembre 2015]

En 2013, selon l’enquête ERFS de l’INSEE, le niveau de vie médian de la population, en France métropolitaine, s’élève à 20 000 euros annuels ; il est quasiment inchangé en euros constants par rapport à celui de 2012. L’évolution est différente selon la position dans l’échelle des niveaux de vie : en hausse dans le bas de l’échelle, le niveau de vie diminue dans le haut. Les 10 % des personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 10 730 euros. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie supérieur à 37 200 euros, soit 3,5 fois plus.

Le seuil de pauvreté, qui correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 1 000 euros mensuels. La pauvreté concerne 8,6 millions de personnes, soit 14,0 % de la population. Cette proportion diminue légèrement en 2013 (– 0,3 point) et l’intensité de la pauvreté baisse. En outre, les inégalités de niveaux de vie entre les plus modestes et les plus aisés se réduisent plus nettement sous l’effet d’un repli des revenus financiers.

C’est parmi les chômeurs et les adultes de moins de 30 ans que la pauvreté recule le plus.

Voir les résultats de l’enquête sur le site de l’INSEE

Documents joints

Communique_ONPES_24_09_2015.pdf (PDF - 93.1 ko)

Mentions légales  ¦  Fil RSS  ¦  Plan du site  ¦  Twitter