Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

> Accueil > Productions > La newsletter > Newsletter juin 2015

Newsletter juin 2015

Imprimer cette page

[24 juillet 2015]

Études et rapports publiés du 1er au 30 juin 2015

Pauvreté

Minima sociaux

Revenus minima garantis : la moitié des bénéficiaires vivent avec moins de 920 euros par mois en 2012, N. Missègue, Études et Résultats n° 921, DREES. Percevoir un minimum garanti ne protège pas de la pauvreté monétaire. Un peu plus des trois quarts des bénéficiaires du RSA socle et des personnes vivant avec eux sont pauvres en 2012. C’est aussi le cas pour la moitié des allocataires du minimum vieillesse et de l’ASS et pour 47 % des bénéficiaires du RSA activité seul. Les allocataires de l’AAH sont les moins affectés par la pauvreté monétaire (26 %). Grâce aux revenus minima garantis, 19 % des personnes vivant dans les ménages bénéficiaires franchissent le seuil de pauvreté monétaire.

Les bénéficiaires de l’aide sociale départementale en 2013, F. Borderies et F. Trespeux, Document de travail n° 196, DREES. À la fin 2013, en France métropolitaine, 3,8 millions de prestations ont été attribuées au titre de l’une de ces quatre formes d’aide : 1,4 million d‘aides ont bénéficié aux personnes âgées et 382 000 prestations ont été attribuées au titre de l’aide sociale aux personnes handicapées. Enfin, 308 000 prestations ont été allouées au titre de l’aide sociale à l’enfance et près de 1,7 million d’allocataires ont bénéficié d’une aide au titre de l’insertion (RSA et contrats uniques d’insertion).

Politiques publiques

Réformer les aides personnelles au logement, Antoine Bozio et al., Institut des politiques publiques. Note : Réformer les aides personnelles au logement : vers une fusion des prestations sociales ?

Conditions de vie

Mesurer le coût de l’enfant : deux approches à partir des enquêtes Budget de famille, Rozenn Hotte et Henri Martin, Dossiers Solidarité et Santé n° 62, DREES.

Populations

Enfants et jeunes

« Chaque enfant compte, partout, tout le temps », Rapport de l’Unicef. Parmi les 10 thématiques explorées dans le rapport, est abordée la pauvreté des enfants. La prise en compte des conséquences de la crise économique sur les enfants et adolescents reste pour l’UNICEF France dramatiquement insuffisante. Les enfants et les jeunes sont impactés de manière disproportionnée par la crise économique et beaucoup d’entre eux cumulent les inégalités (éducation, insertion sociale et professionnelles, santé) aux conséquences désastreuses pour leur avenir et celui de la société tout entière.

Personnes handicapées

Colloque sur le lien entre handicap et précarité, jeudi 15 Octobre 2015 - Hémicycle du Conseil régional à Paris. Inscription.

Droits fondamentaux

Éducation

Les plus pauvres décrochent, qui s’en soucie ? L’Observatoire des inégalités vient de publier son rapport sur les inégalités en France (Présentation).

Emploi

Les salariés des structures de l’insertion par l’activité économique. Globalement satisfaits de leur passage par la structure, M. Avenel et V. Rémy, Dares Analyses n° 040. 44 % des personnes embauchées dans les structures de l’insertion par l’activité économique (SIAE) ont trouvé leur emploi par leurs propres moyens ou par le bouche à oreille. C’est particulièrement le cas pour celles recrutées par les associations intermédiaires (AI) et les entreprises de travail temporaire d’insertion (ETTI), plus proches de l’emploi et donc moins en lien avec le service public de l’emploi.

Baisse du taux de chômage au sens du BIT : la fausse bonne nouvelle, B. Ducoudré et E. Heyer, OFCE.

Qui sont les allocataires indemnisés par l’Assurance chômage en 2014 ?, Unedic. La population des allocataires reflète un marché du travail dual, marqué pour certains salariés par des trajectoires linéaires, alors que d’autres connaissent des parcours morcelés entre emploi et chômage. La durée et le montant des droits à indemnisation des allocataires de l’Assurance chômage illustrent cette dualité du marché du travail.

Logement

L’hébergement social, hors urgence : plus de 81 000 personnes sans logement accueillies en établissements, E. Pliquet, Études et résultats n° 918, DREES. Un tiers des 81 000 personnes accueillies en 2012 dans l’hébergement social, hors urgence, ou le logement adapté ont moins de 18 ans. 42 % des personnes hébergées n’ont aucune ressource financière, soit 13 points de plus par rapport à 2008. Du fait de l’importance du nombre d’inactifs et de chômeurs, 27 % d’entre elles perçoivent le revenu de solidarité active, un taux de couverture faible lié à la présence d’étrangers qui ne satisfont pas la condition de résidence. Toutefois, 18 % des personnes hébergées déclarent un revenu du travail ou de stage.

L’attachement à l’école des familles sans logement à l’épreuve de l’instabilité résidentielle, E. Le Méner et N. Oppenchaim, Metropolitiques.eu.

Santé

Rapport de la Cour des comptes sur le Fonds CMU.

Les disparités sociales de santé perçue au cours de la vie : Le cas de la France (2004-2012), Bénédicte H. Apouey, PSE Working Papers n° 2015-14. 2015. Dans le contexte du vieillissement de la population, il semble important de mieux comprendre comment les inégalités sociales de santé évoluent au cours de la vie. Cet article s’intéresse à la corrélation entre le statut socio-économique et la santé et au changement de cette corrélation avec l’âge (…)

La santé des élèves de grande section maternelle en 2013 : des inégalités sociales dès le plus jeune âge, Études et Résultats n° 920, DREES, juin 2015.

Dimension territoriale

Panorama statistique « Jeunesse, Sports, Cohésion sociale », DREES. Ce mémento présente des données départementales et régionales sur la démographie, la pauvreté, la précarité et l’exclusion, le handicap et la dépendance, le logement et l’hébergement, la jeunesse, l’enfance et la protection de l’enfance, le sport, la délivrance de certains diplômes (professions sociales, profession de santé, animation socioculturelle et métiers du sport), enfin, l’emploi dans les domaines associatif et sportif.

Une pauvreté très présente dans les villes-centres des grands pôles urbains, A.-T. Aerts, S. Chirazi, L. Cros, Insee Première n° 1552. En France métropolitaine, en 2012, le taux de pauvreté est le plus élevé dans le Nord et le Sud-Est, ainsi qu’en Seine-Saint-Denis. Le taux de pauvreté est le plus important dans les villes-centres des grandes aires urbaines, où la pauvreté touche particulièrement les familles monoparentales, les familles nombreuses et les ménages jeunes, ainsi qu’en dehors de l’influence des villes… Pour les personnes les plus pauvres, la part des prestations sociales dans le revenu disponible est importante et varie fortement selon les régions ; elle est la plus élevée dans les villes-centres où elle représente en moyenne 46 % du revenu disponible pour les 10 % de personnes les plus modestes. Des études régionales.

Dépenses départementales d’action sociale en 2014, ODAS. Le bilan 2014 que vient de publier cette association rappelle d’abord l’effet de ciseaux de leurs finances : hausse des dépenses sociales (+ 7,3 % pour le RSA) et baisse des dotations de l’État. Mais les dépenses sociales représentent toujours 30 % du budget des départements, une proportion stable depuis trente ans, et ce malgré la diversification des compétences de ces collectivités. Données détaillées sur les dépenses d’action sociale départementale de 1984 à 2014.

Atlas des missions locales, Dares. Cette étude présente pour la première fois les données clés des missions locales : zones de couverture, données relatives aux territoires et à leurs habitants, taux de chômage des jeunes dans ces territoires, et activité et composition des missions locales.

Des trajectoires sociales différenciées entre les territoires du Nord-Pas-de-Calais, Insee Analyses Nord-Pas-de-Calais Picardie n° 15. Le Nord-Pas-de-Calais est une région où les difficultés sociales sont particulièrement importantes. Elles touchent toutes les populations : les jeunes, les actifs, les personnes âgées… Dans le bassin minier, l’Avesnois ou le Calaisis, les facteurs de fragilités s’accumulent. Sur d’autres territoires, notamment autour de Lille et Arras, la situation est nettement plus favorable. Si ces difficultés sont en partie structurelles, elles résultent également de trajectoires différenciées au cours de la dernière décennie. La crise économique a amplifié les difficultés sociales dans l’ensemble de la région, plus fortement qu’au niveau national. Les territoires où les situations de précarité étaient importantes il y a dix ans sont ceux qui ont connu les trajectoires les moins favorables. Parallèlement, la crise a fragilisé de nouvelles populations, notamment dans les territoires ruraux de la région. Enfin, les territoires les plus privilégiés ont connu les trajectoires les plus favorables.

Comparaison internationale

Do More of Those in Misery Suffer From Poverty, Unemployment or Mental Illness ?, Sarah Flèche Richard Layard, CEP. Studies of deprivation usually ignore mental illness. This paper uses household panel data from the USA, Australia, Britain and Germany to broaden the analysis. We ask first how many of those in the lowest levels of life-satisfaction suffer from unemployment, poverty, physical ill health, and mental illness. The largest proportion suffers from mental illness. Multiple regression shows that mental illness is not highly correlated with poverty or unemployment, and that it contributes more to explaining the presence of misery than is explained by either poverty or unemployment. This holds both with and without fixed effects.

Living on less than two dollars a day : OECD Forum Discovery Lab, OECD insight. At the OECD Forum on 2 June, Xavier Godinot, Delegate for International Affairs of ATD Quart Monde (ATD Fourth World), and René Locqueneux, a member of this NGO in the north of France, led a lively debate with over 50 Forum participants on living on less than two dollars a day. (Une version française de l’article est disponible ici).

Établissements d’enseignement, quelles évolutions au cours des 10 dernières années ? Alors que la mixité sociale à l’école est déclaré enjeu numéro un de l’Éducation nationale française, l’OCDE publie un "Pisa à la loupe" sur l’inclusion sociale des établissements d’enseignement dans le monde. Il permet de relativiser l’importance des politiques éducatives par rapport aux logiques de ségrégation résidentielle en œuvre, en particulier dans les pays où l’affectation des élèves se fait en fonction de leur lieu de résidence.

Europe

Early Leaving from Education and Training, Eurydice. This Eurydice Brief on Early Leaving from Education and Training (ELET) shows that collectively, Member States are getting closer to the EU headline target : by 2020, the share of early leavers from education and training (aged 18-24) should be less than 10 %. (…).

Energy poverty and vulnerable consumers in the energy sector across the EU : analysis of policies and measures, Steve Pye and al., INSIGHT_E Observatory. This report focuses on how EU Member States define the issues of energy poverty and vulnerable consumers, and the measures that have been implemented to address these issues. The report first focuses on the European context, describing the Commission’s existing competencies and activities in this area, and the current understanding of the energy poverty problem across Europe. The main substance of the report (section IV) is then a review of how Member States view and define these issues, and the resulting action being undertaken. Our key finding is that Member States define and address these issues in very different ways, based on their national circumstances. We set out a number of recommendations concerning how the Commission can bolster action in this area while still ensuring that Member States have the flexibility to undertake country-appropriate measures.

Allemagne

Les lois Hartz : dix ans après, quels enseignements ?, J. Beuve, B. Françon, Focus n° 6, CAE.

Income Inequality Remains High in Germany : Young Singles and Career Entrants Increasingly At Risk of Poverty, Jan Goebel, Markus M. Grabka, Carsten Schröder, DIW Economic Bulletin.

Espagne

Informe 2014 Pobreza Energética en España : Análisis económico y propuestas de actuación, Economics for Energy.

Italie

Il reddito minimo garantito tra fughe radicali e sussidi di povertà ?, Giuseppe Bronzini, Associazione Basic Income Network.

Royaume-Uni

Missing Talent, The Sutton Trust Hundred of clever children from disadvantaged homes being failed by secondary schools, says new report, article The Independent.

Making the most of UC, Resolution Foundation. “Universal credit could make working fewer hours more attractive – study” P. Wintour, The Guardian.

How cities can connect people in poverty with jobs, Anne Green and al., Joseph Rowntree Foundation. This study reviews UK and international evidence on local approaches linking people not in work to jobs, and those in work to better jobs. It looks at four stages in a stylised ‘pathway to employment ; pre-employment ; employment entry ; staying in work ; in-work progression.

Inquiry into Poverty in Wales : Poverty and Inequality, National Assembly The Welsh Government needs to be more accountable for poverty reduction in Wales. The current arrangements are introspective, disparate and ineffective. There needs to be more external involvement in scrutiny and policy creation from public, third, private and academic sectors.

Suisse

Familles monoparentales et pauvreté en Suisse (en allemand) Université de Berne. En Suisse, les mères et les pères qui élèvent leurs enfants sans l’aide de l’autre parent vivent sur le fil du rasoir. Aucun autre groupe de population ne court un risque de pauvreté aussi élevé qu’eux. Caritas Suisse est d’avis qu’élever son enfant seul ne devrait en aucun cas être synonyme de pauvreté. Mais pour éviter que cela se produise, il faut améliorer les conditions-cadres.

Amérique du Nord

Most Households Approaching Retirement Have Low Savings, GAO. “New study reminds us that Americans are woefully unprepared for retirement”, The Guardian.

Rapid Re-housing : What the Research Says, Mary K. Cunningham, Sarah Gillespie, Jacqueline Anderson, Urban Institute. Drawing on program data and early findings from evaluations in progress, this brief describes rapid re-housing and lessons from its recent expansion. It finds that most of the evidence points toward rapid re-housing as successful in helping families exit homeless shelters. Rapid re-housing, does not, however, solve long-term housing affordability problems. Moving forward, policymakers need more research on the effectiveness and cost of rapid re-housing compared with other interventions offered by the homeless assistance system.

Méthode, méthodologie, indicateurs, analyse critique et opinion

Indicateurs de bien-être

Indicateur du Vivre Mieux, OCDE (mise à jour des résultats par pays), OCDE. Comment va la vie en France ?

Quality of life - Facts and views, Eurostat. Cette étude présente différents aspects du bien-être des gens, combinant pour la première fois des indicateurs objectifs avec des évaluations subjectives de la situation des individus, couvrant plusieurs facettes de la qualité de leur vie. Les indicateurs sont analysés en plus avec différents éléments affectant la qualité de la vie tels que le niveau d’éducation, l’activité, la santé ou les situations financière et familiale.

Report on the Economic Well-Being of U.S. Households in 2014, Federal Reserve Board. Topics examined in the survey include the financial health of individuals on a number of levels, such as overall well-being, housing, economic fragility, savings and spending, access to credit, education and student loans, and retirement planning.

Approche théorique de la pauvreté

Economic theories of poverty, E Philip Davis and Miguel Sanchez-Martinez. Overview of the main economic theories relating to the causes of and responses to poverty, as relevant to the UK, Joseph Rowntree Foundation (JRF).

Sociological perspectives on poverty, Tracy Shildrick and Jessica Rucell, JRF.

A philosophical review of poverty, Jonathan Wolff, Edward Lamb and Eliana Zur-Szpiro, JRF.

Psychological perspectives on poverty, Ben Fell and Miles Hewstone, JRF.

Les échelles d’équivalence à l’épreuve des nouvelles configurations familiales, H. Martin, H. Périvier, Document de travail n° 16, OFCE. L’État social opère des redistributions entre les ménages notamment afin de soutenir les familles avec enfants à charge, de lutter contre la pauvreté, de contenir les inégalités. La mesure de ces phénomènes et le calibrage des politiques publiques redistributives reposent sur l’évaluation du niveau de vie des ménages. Un ménage peut être défini comme un groupe de personnes qui mettent en commun, au moins partiellement, leurs ressources et partagent des dépenses communes. Les économies d’échelle issues de cette mutualisation des dépenses impliquent qu’un doublement de la taille du ménage n’implique pas un doublement du revenu pour conserver le même niveau de vie (…).

Growing injustice : six myths about inequality, Daniel Dorling, NewStatesman.

Êtes-vous pauvre ? Mesures de la pauvreté et impact sur le taux de pauvreté, Thomas Renault, Contrepoints.

Proposition de loi visant à lutter contre la discrimination à raison de la précarité sociale, Philippe Kaltenbach, Sénat.

Notes de la Joseph Rowntree Foundation

Ideas to tackle poverty for the long term, Graeme Cook.

Tackling the systemic causes of poverty, Anna Coote, Tony Greenham, Helen Kersley and Rachel Lawrence.

Reducing poverty through policies to cut the cost of living, Kristian Niemietz.

Au-delà du PIB, un tableau de bord pour la France, France Stratégie. Après une large consultation d’experts, de la société civile et des citoyens, France Stratégie et le CESE proposent un tableau de bord d’indicateurs destinés à mieux mesurer l’état et le développement de notre pays, dans ses dimensions économiques, sociales et environnementales.

Documents joints

Newsletter_du_1er_au_30_juin_2015.pdf (PDF - 126.7 ko)

Mentions légales  ¦  Fil RSS  ¦  Plan du site  ¦  Twitter