Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale

> Accueil > Rapports officiels externes > Gouvernement > Remise du 3e rapport au Parlement relatif au suivi de l’objectif de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans

Remise du 3e rapport au Parlement relatif au suivi de l’objectif de baisse d’un tiers de la pauvreté en cinq ans

Imprimer cette page

[30 octobre 2011]

La première partie de ce rapport est consacrée à l’évolution récente de la pauvreté en France et en Europe et, une seconde partie, à l’action du Gouvernement pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion. Les évolutions des indicateurs du tableau de bord montrent en 2009 une quasi- stabilité du taux de pauvreté ancré dans le temps à 11,8%, alors que la tendance était à la baisse depuis 2007, et une augmentation du taux de pauvreté relatif au seuil de 60% du revenu médian (954 euros en 2009) qui s’établit à 13,5% de la population française métropolitaine. Le profil des personnes pauvres s’est toutefois peu modifié sur la période récente : le taux de pauvreté relatif (calculé au seuil à 60%) reste plus élevé pour les familles monoparentales, les personnes isolées, les familles nombreuses et les personnes immigrées alors que le risque de pauvreté décroît de façon générale avec l’âge. L’augmentation du taux de pauvreté monétaire au seuil de 60% s’explique en partie par l’augmentation du niveau de vie médian (+0,4% par rapport à 2008) qui, en élevant le seuil de pauvreté, contribue mécaniquement à augmenter la proportion de personnes en situation de pauvreté en 2009. Pour autant, cette augmentation est surtout liée à la hausse du chômage qui a touché les ménages les plus modestes. Malgré une crise majeure, l’impact sur les ménages modestes a pu être limité grâce à au système de protection sociale, au renforcement des minima sociaux ainsi qu’aux réformes législatives intervenues entre 2007 et 2010 pour lutter contre la pauvreté. Ces différentes mesures ont ainsi eu pour effet de limiter les effets de la crise économique sur les ménages. Les premières comparaisons internationales d’évolution du taux de pauvreté en 2009 mettent d’ailleurs en évidence que la situation de la pauvreté en France s’est moins dégradée que dans d’autres pays européens : la hausse de 0,5 point du taux de pauvreté observée en 2009 en France est inférieure à celle observée en Espagne (+1,2 point de pourcentage) ou aux États‐Unis (+1,1 point de pourcentage).

Rappport 2011 au Parlement sur la pauvreté (PDF - 683.5 ko)
Annexes rapport pauvreté 2011 (PDF - 446.9 ko)

La contribution de l’ONPES

Communiqué de presse (PDF - 31.1 ko)
Synthèse de la contribution de l’ONPES (PDF - 66 ko)

L’avis du CNLE sur le rapport 2011 du gouvernement au Parlement (lien externe)

Mentions légales  ¦  Fil RSS  ¦  Plan du site  ¦  Twitter