Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > PAUVRETE : Conditions de vie, Mesure de la pauvreté, Politiques publiques, Populations > Mesure de la pauvreté > Insee – Les revenus et le patrimoine des ménages (Édition 2018)

Insee – Les revenus et le patrimoine des ménages (Édition 2018)

Imprimer cette page

[7 juin 2018] Dans l’édition 2018 de l’ouvrage Les revenus et le patrimoine des ménages, l’Insee présente les principaux indicateurs et des analyses sur les inégalités monétaires, la pauvreté et le patrimoine des ménages.

Extrait

Le seuil de pauvreté monétaire, qui correspond à 60 % du niveau de vie médian de la population, s’établit à 1 015 euros mensuels. 14,2 % de la population vit sous ce seuil de pauvreté, un des niveaux les plus bas de l’UE. Les chômeurs ont le plus fort taux de pauvreté (37,3 %).

De 1970 à 1990, le taux de pauvreté s’est fortement réduit (– 4,1 points) sous l’effet notamment de l’amélioration de la situation relative des retraités, dont le taux de pauvreté a diminué de plus de moitié grâce à l’amélioration de leur retraite et au minimum vieillesse. Parallèlement, la pauvreté des actifs (hors travailleurs indépendants) a augmenté d’un tiers, en partie du fait de la hausse du chômage. Le taux de pauvreté est ensuite resté stable entre 1990 et 1996.

Depuis 1996, les évolutions du taux de pauvreté sont de moindre amplitude. Ce taux a diminué de 1,9 point entre 1996 et 2004, est remonté entre 2004 et 2011 (+ 1,8 point), notamment du fait de la crise, et depuis évolue peu. L’intensité de la pauvreté a progressé entre 2008 et 2012 et décroît depuis.

Le fait marquant de ces vingt dernières années est surtout le développement de la pauvreté des familles monoparentales, dont les membres vivent sous le seuil de pauvreté dans près d’un tiers des cas. Les différences entre catégories socioprofessionnelles se sont maintenues, même si la situation des agriculteurs exploitants, les plus touchés par la pauvreté, s’est améliorée et celle des artisans, commerçants et chefs d’entreprise, dégradée.

Sommaire de l’ouvrage

Vue d’ensemble

- Inégalités de niveau de vie et pauvreté en 2015 et sur longue période
- Entre 1998 et 2015, le patrimoine double, mais diminue pour les 20 % les moins dotés

Dossiers

- Les très hauts revenus en 2015 : 1 % de la population perçoit 7 % des revenus et 30 % des revenus du patrimoine déclarés
- Combien coûte un jeune adulte à ses parents ?
- Achat d’une résidence principale : entre 2004 et 2015 la crise est passée par là
- Des transmissions de patrimoine plus fréquentes mais de montants plus faibles en France que dans les autres grands pays de la zone euro - une comparaison fondée sur les données de l’enquête européenne HFCS

Fiches

- Revenus : 24 fiches
- Patrimoine : 13 fiches

Consulter l’ouvrage sur le site de l’Insee

Référence bibliographique :
BLASCO J., CAZENAVE-LACROUTS M.-C., LABARTHE J., Les revenus et le patrimoine des ménages, édition 2018, Insee Références, juin 2018, 192 p.

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦