Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > DROITS FONDAMENTAUX : Education, Emploi, Logement, Santé, Non-recours, Inégalités > INSEE PREMIÈRE - Les niveaux de vie en 2016 : la prime d’activité soutient l’évolution du niveau de vie des plus modestes

INSEE PREMIÈRE - Les niveaux de vie en 2016 : la prime d’activité soutient l’évolution du niveau de vie des plus modestes

Imprimer cette page

[13 septembre 2018]

En 2016, en France, le niveau de vie médian de la population s’élève à 20 520 euros annuels, soit un montant supérieur de 0,9 % à celui de 2015 en euros constants. Il retrouve son niveau d’avant-crise. Les 10 % de personnes les plus modestes ont un niveau de vie inférieur à 11 040 euros annuels. Les 10 % les plus aisées ont un niveau de vie au moins 3,4 fois supérieur, au-delà de 37 570 euros. En 2016, les niveaux de vie augmentent davantage dans le bas et le milieu de la distribution. Les ménages les plus modestes ont notamment bénéficié de la mise en place de la prime d’activité en janvier 2016. Les niveaux de vie sont en revanche stables dans le haut de la distribution et diminuent même pour les 5 % les plus aisés.

Après une stabilité en 2015, les inégalités globales diminuent légèrement en 2016. L’indice de Gini passe de 0,292 à 0,288.

En 2016, 8,8 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté monétaire, qui s’élève à 1 026 euros par mois. Le taux de pauvreté s’établit à 14,0 % de la population, après 14,2 % en 2015. L’intensité de la pauvreté est stable à 19,7 %.

La situation vis-à-vis de la pauvreté reste très liée au statut d’activité. En 2016, 38,3 % des chômeurs vivent au-dessous du seuil de pauvreté contre 6,4 % des salariés. Le taux de pauvreté varie également fortement selon la situation familiale : 34,8 % des personnes vivant dans une famille monoparentale sont pauvres en 2016.

Accéder à l’article

Julie Argouarc’h, Sébastien Picard, division Revenus et patrimoine des ménages, Insee

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦