Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes > Dimension territoriale > L’OCDE insiste sur la nécessité de venir en aide aux quartiers défavorisés

L’OCDE insiste sur la nécessité de venir en aide aux quartiers défavorisés

Imprimer cette page

[14 septembre 2017]

D’après l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’étude économique qu’elle consacre périodiquement à la France, le marché du travail s’améliore sur les 18 derniers mois. Il s’agit néanmoins d’un constat en demi-teinte : selon elle, en effet, les gains de productivité sont trop modestes pour maintenir à long terme le niveau de protection sociale, des services publics de qualité et des revenus individuels en hausse.

Malgré les efforts récents réalisés, l’Organisation réitère donc ses préconisations, à savoir : continuer de réduire les dépenses publiques – sans pour autant mettre en péril la protection sociale –, de façon à baisser les impôts – tout en assurant la soutenabilité des finances publiques.

Sur la question de la pauvreté, L’OCDE semble moins préoccupée par son poids, qu’elle déclare « faible » en France relativement à d’autres pays (14,3 %, après prélèvements et transferts, au seuil de 60 % du revenu disponible médian, d’après des chiffres de 2014), que par son inégale répartition : les jeunes et les travailleurs peu qualifiés sont en effet souvent exclus du marché du travail, notamment dans les quartiers défavorisés. L’ouvrage réserve à ces derniers un de ses grands chapitres thématiques : « Améliorer les perspectives économiques et le bien-être des habitants des quartiers défavorisés ». Une posture plus inclusive en termes d’emploi et un meilleur ciblage des dépenses d’infrastructure et d’éducation sur les populations pauvres en général permettrait selon elle de réduire ces disparités et, ainsi, de garantir plus d’équité.

L’autre grand chapitre est consacré au système de santé : l’Organisation juge « louable » la qualité des soins de santé, mais elle appelle à « améliorer [en parallèle] l’efficience du système de santé » dans son ensemble. Ses recommandations s’attardent, entre autres, sur un perfectionnement du volet prévention et une coordination plus complète entre les prestataires de soins.

Consulter l’étude sur le site de l’OCDE

Notice bibliographique :
OCDE, Études économiques de l’OCDE : France 2017, Paris, Éditions OCDE, 2017, 160 p.

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦