Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Productions > Les Rapports > « Mal-logement, mal-logés » – Rapport de l’Onpes 2017-2018

« Mal-logement, mal-logés » – Rapport de l’Onpes 2017-2018

Imprimer cette page

[2 mai 2018] Dans son 12ème rapport annuel, publié le 2 mai 2018, l’Observatoire livre un travail approfondi sur les différentes formes de mal-logement et sur ce que signifie être mal logé dans la France d’aujourd’hui, en particulier pour les ménages pauvres et modestes.

Comment sont logées les personnes pauvres au regard de l’évolution générale de la situation du logement depuis une vingtaine d’années et particulièrement depuis la crise de 2008 ? Quelle perception ces personnes ont-elles de leurs conditions d’habitat, spécialement celles qui se trouvent de fait exclues du logement de droit commun et vivent au quotidien dans ce que l’Onpes qualifie de « situations marginales de logement » ?

« Mal-logement, mal-logés », le rapport 2017-2018 de l’Onpes se propose d’éclairer la compréhension de cette crise persistante et paradoxale en complétant la mesure quantitative des difficultés de logement par un regard sur la situation des personnes logées ou exclues du logement dit « de droit commun ». La subjectivité des personnes dont l’action publique ou associative en matière de logement entend améliorer la situation est donc prise en compte dans cet ouvrage, dans la continuité de la démarche entreprise pour le rapport de 2016 consacré à l’invisibilité sociale.

Les explorations menées dans le cadre de la réalisation de ce rapport révèlent notamment deux degrés d’intensité dans les situations de mal-logement :
- Une charge excessive en logement pour les ménages, qui entraîne des privations sur les autres besoins à satisfaire, compromet la participation à la vie sociale, et qui touche une part croissante des ménages à faibles revenus ;
- La difficulté rencontrée par les personnes de passer d’une situation marginale de logement (ex : la privation de domicile personnel) à une situation de logement de droit commun.

L’un et l’autre posent plus généralement la question de l’insuffisance d’une offre de logements abordables dans certains territoires, spécialement les plus urbains.

Accéder au rapport et au communiqué de presse :

« Mal-logement, mal-logés », Rapport de l’Onpes 2017-2018 (PDF - 6 Mo)

Direction éditoriale : Jean-Claude Driant et Michèle Lelièvre
Rapporteurs : Opale Echegu et Édouard Gardella

Communiqué de presse : « Mal-logement, mal-logés », Rapport de l’Onpes 2017-2018 (PDF - 126 ko)

P.-S.

Le rapport « Mal-logement, mal-logés » est le résultat d’un appel formulé en 2011 par le Conseil national de l’information statistique (CNIS), invitant l’Onpes à approfondir plus avant la connaissance du mal-logement en tant que facteur récurrent de la persistance de la pauvreté et de l’exclusion.

Il s’appuie sur un ensemble d’études et de rapports commandés par l’Onpes à d’autres institutions ou à des chercheurs, dont voici le détail :

Alberola E., Aldeghi I., Bigot R., Daudey E., Müller J., Pezet F., 2017, « Étude économétrique et qualitative sur le début du processus d’expulsion locative », rapport du Credoc pour l’Onpes (PDF - 3 Mo)
Eberhard M., Mengotti, M., 2016, « Expulsions locatives et sans-abrisme : un éclairage à partir des données du 115 », rapport de l’Observatoire du Samusocial de Paris pour l’Onpes, août (PDF - 1.9 Mo)
Echegu O., Calvo M., Richet-Mastain L., 2018, « Près d’un ménage sur quatre vit dans un logement présentant au moins un défaut de qualité », Drees, Études et Résultats, n°1063 (PDF - 1.7 Mo)
FORS-Recherche sociale, 2017, « État des lieux thématiques des études et travaux portant sur les “formes particulières d’habitat” », rapport pour l’Onpes (PDF - 1.1 Mo)
Gardella É., Arnaud A., 2017, « Le sans-abrisme comme épreuves d’habiter. Caractériser statistiquement et expliquer qualitativement le non-recours aux hébergements sociaux », rapport de l’Observatoire du Samusocial de Paris pour l’Onpes (PDF - 1.9 Mo)
Lanzaro M., 2016, « Profils, parcours et conditions de vie à l’issue d’épisode(s) sans domicile. Post-enquête qualitative à l’enquête nationale logement INSEE 2013 », rapport pour la DRIHL, Onpes, FAP et USH (PDF - 1.6 Mo)
Lanzaro M., 2016, « Profils, parcours et conditions de vie à l’issue d’épisode(s) sans domicile. Post-enquête qualitative à l’enquête nationale logement INSEE 2013 », rapport pour la DRIHL, Onpes, FAP et USH (synthèse) (PDF - 77.2 ko)

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦