Espace membre

Observatoire National de la Pauvreté et de l’Exclusion Sociale

> Accueil > Thèmes

Thèmes

PAUVRETE : Conditions de vie, Mesure de la pauvreté, Politiques publiques, Populations

Minima sociaux

Les effets des prestations sociales sur le niveau de vie des ménages les plus modestes

[14 novembre 2017] Le numéro 1028 de la publication Études et Résultats de la DREES (septembre 2017) est consacré à la redistribution. Il présente les différences et variations en termes de niveau de vie qui peuvent exister entre les ménages éligibles aux prestations sociales, selon leur composition et selon qu’ils perçoivent ou non des revenus d’activité.
Lire la suite

RFAS – Les minima sociaux en Europe : orientations actuelles et nouveaux défis

[13 novembre 2017] La Revue française des affaires sociales consacre son troisième numéro de 2017 aux minima sociaux en Europe.
Sont également abordés, en lien avec cette thématique, la question du revenu universel et les phénomènes de pauvreté.
Lire la suite

DREES–Panoramas : Minima sociaux et prestations sociales. Ménages aux revenus modestes et redistribution – 2017

[25 juillet 2017] D’après l’édition 2017 des Minima sociaux et prestations sociales publiée par la Direction de la recherche, de l’évaluation, des études, et des statistiques (DREES), environ 4 millions de personnes perçoivent un minimum social fin 2015 (hors Allocation Temporaire d’Attente et Allocation pour Demandeur d’Asile). Ces effectifs ont augmenté de 1,6 % en un an. La moindre croissance du nombre d’allocataires observée en 2014 (+2,7 %), qui succède à deux années de hausse sensible en 2012 et 2013 (+4,5 % par an), se confirme donc.
Cette tendance s’inscrit dans un contexte où le marché du travail connaît une moindre dégradation depuis la mi-2013, voire une légère amélioration de sa situation. On observe en effet une légère diminution du nombre de chômeurs de mi-2013 à la fin 2015 (-26 000 personnes), limitant la hausse du volume de Revenus de Solidarité Active socle et d’Allocations de Solidarité Spécifique versés sur la période étudiée.
Lire la suite

En 2015, le nombre d’allocataires des minima sociaux toujours en hausse mais de façon plus modérée

[12 mai 2017] Selon une dernière étude de la Direction de la recherche, de l’évaluation, des études, et des statistiques (DREES), près de 4 millions de personnes perçoivent un minimum social fin 2015 (non compris l’allocation temporaire d’attente et l’allocation pour demandeur d’asile). Ces effectifs ont augmenté de 1,6 % en un an. La moindre croissance du nombre d’allocataires observée en 2014 (+2,7 %), qui succède à deux années de hausse sensible en 2012 et 2013 (+4,5 % par an), se confirme donc.
Cette décélération est portée par les deux minima les plus sensibles à la situation du marché du travail : le volet socle du revenu de solidarité active (RSA socle) et l’allocation de solidarité spécifique (ASS).
Cette tendance s’inscrit dans un contexte où le marché du travail connaît une moindre dégradation depuis la mi-2013, voire une légère amélioration de sa situation. Ainsi, de mi-2013 à la fin 2015, le nombre de chômeurs diminue légèrement (-26 000 personnes).
Lire la suite

Dépenses d’aide sociale départementale : une croissance toujours soutenue par le RSA en 2015

[27 janvier 2017] En 2015, les dépenses totales nettes d’aide sociale des conseils départementaux s’élèvent à 36,1 milliards d’euros, d’après une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES). Cela représente une hausse de 2 % en euros constants par rapport à 2014 et de 11 % depuis 2011.
Parmi ces dépenses, 11,3 milliards d’euros sont consacrés aux dépenses nettes liées à la partie « socle » du revenu de solidarité active (RSA) et aux contrats uniques d’insertion. Ces dépenses augmentent de 6 % en euros constants par rapport à 2014, et de 24 % depuis 2011.
Cette croissance s’explique par la hausse du nombre d’allocataires de ces dispositifs au cours de la période (+29 % depuis 2011), en lien avec la hausse du chômage. Les dépenses d’insertion, complémentaires aux allocations du RSA, qu’elles soient liées ou non aux contrats d’insertion, connaissent une baisse significative en 2015 (-9 %).
Lire la suite

Handicap, dépendance et pauvreté : les Français solidaires des plus vulnérables

[19 janvier 2017] En 2015, selon le Baromètre d’opinion de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES), les Français pensent en majorité que la solidarité en France devrait avant tout être l’affaire de l’État, de la Sécurité sociale et des collectivités locales. Ils sont par ailleurs plutôt satisfaits du système de protection sociale actuel, puisque près de 80 % d’entre eux estiment que le niveau de protection fourni est suffisant et pourrait servir de modèle à d’autres pays. Toutefois, les Français sont partagés entre le maintien du niveau des dépenses de protection sociale et la réduction des déficits publics.
Malgré cette préoccupation, la solidarité des Français envers les personnes en situation difficile reste très marquée. Ainsi, une large majorité souhaite que le revenu de solidarité active (RSA) soit augmenté.
Lire la suite

Entre revenu disponible et dépenses pré-engagées : combien reste-t-il aux bénéficiaires de revenus minima garantis ?

[30 décembre 2016] Les ménages ne disposent pas totalement librement de leur revenu disponible, une partie étant déjà pré-engagée pour certaines dépenses. Ces dépenses dépendent souvent d’un contrat difficilement renégociable à brève échéance.
En 2011, les ménages de France métropolitaine consacrent ainsi un peu plus du tiers de leur revenu disponible à des dépenses dites pré-engagées. Cette part est supérieure pour les ménages bénéficiaires de revenus minima garantis : elle s’élève à 42 % en 2012, selon l’enquête sur les bénéficiaires de minima sociaux menée par la DREES.
Ce dossier de la DREES propose d’étudier les dépenses pré-engagées et le revenu arbitrable par unité de consommation d’une population particulièrement en difficulté, celle des ménages bénéficiant de revenus minima garantis, pour laquelle on peut penser a priori que le poids dans le budget mensuel des « factures » est assez lourd.
Lire la suite

Les foyers bénéficiaires du Rsa - 1,87 million à fin juin 2016

[24 octobre 2016] En juin 2016, le revenu de solidarité active (Rsa) dans sa composante socle est versé par les caisses d’Allocations familiales (Caf) à 1,87 million de foyers résidant en France métropolitaine et dans les départements d’Outremer (Dom).
Après avoir connu une croissance nettement ralentie entre mars 2015 et mars 2016 (+ 0,7 %), le nombre de bénéficiaires décroît pour la première fois depuis la création du Rsa (– 1,2 % entre juin 2015 et juin 2016).
En corrigeant les données des variations saisonnières et en neutralisant l’effet des revalorisations du barème, les effectifs diminuent de 1,5 % entre mars et juin 2016, confirmant la baisse déjà observée au trimestre précédent (– 0,9 % entre fin 2015 et mars 2016).
Consulter l’étude Rsa Conjoncture n°15, septembre 2016, sur le site de la CNAF

Recul de l’âge minimum légal de départ à la retraite et minima sociaux - Louis Khun (DREES)

[14 octobre 2016] Près d’une personne sur trois n’est ni en emploi, ni à la retraite aux alentours des 60 ans, c’est-à-dire juste avant l’âge minimal de départ à la retraite de droit commun. La majorité d’entre elles sont dans une situation de chômage ou d’invalidité ; d’autres sont couvertes par un minimum social ou ne touchent aucun revenu personnel. Le recul de l’âge d’ouverture des droits à la retraite de 60 à 62 ans, instauré par la réforme des retraites de 2010, induit un décalage du départ à la retraite. Il a également un effet direct sur ces prestations, notamment via une persistance accrue de la situation des personnes hors de l’emploi.
Environ 80 000 personnes supplémentaires –soit 5 % de la classe d’âge des 60 et 62 ans, – seraient allocataires de l’un des trois principaux minima sociaux en termes d’effectifs (le volet « socle » du revenu de solidarité active - RSA socle, l’allocation aux adultes handicapés – AAH – et l’allocation de solidarité spécifique – ASS).
Consulter l’étude (pages 44-63) et l’ensemble du Dossier sur le site de la DREES

Minima sociaux et prestations sociales - Ménages aux revenus modestes et redistribution

[29 juillet 2016] L’édition 2016 des Minima sociaux et prestations sociales analyse l’impact des prestations sociales sur la réduction de la pauvreté et détaille les différents dispositifs permettant d’assurer la redistribution en faveur des ménages les plus modestes. L’ouvrage présente les barèmes en vigueur à ce jour et les données statistiques recueillies jusqu’en 2014.
Lire la suite

Minima sociaux : la croissance soutenue du nombre d’allocataires s’atténue en 2014 - Mathieu Calvo

[17 juin 2016] Au 31 décembre 2014, 4,13 millions d’allocataires perçoivent l’un des neuf minima sociaux existant en France, soit une hausse de 2,7 % en un an. Cette dernière marque un ralentissement après deux années de croissance à près de 4,5 % par an.
Lire la suite

La croissance du nombre d’allocataires du RSA diminue mais reste élevée

[29 mars 2016] Selon une étude de la DREES, en juin 2015, le revenu de solidarité active (RSA) est versé par les caisses d’allocations familiales à 2 475 000 foyers allocataires en France. Les revalorisations de septembre 2013 et 2014 du barème du RSA, prévues par le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, ont permis à 1,4 % d’entre eux, soit 34 400 foyers, d’en bénéficier.
Lire la suite

Prestations sociales : les personnes éligibles sont-elles les mieux informées ?

[4 mars 2016] Selon le Baromètre d’opinion de la DREES, au moins 90 % de la population a déjà entendu parler des allocations familiales, des aides au logement, du revenu social d’activité (RSA) ou de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C). Plus de la moitié des Français déclarent même savoir précisément à qui ces prestations s’adressent.
Lire la suite

Les bénéficiaires de minima sociaux en 2013

[17 décembre 2015] Au 31 décembre 2013, selon une étude de la DREES, 4,02 millions d’allocataires perçoivent l’un des neuf minima sociaux, soit une hausse de 4,8 % en un an. Cette hausse concerne davantage les hommes (+5,6 %) que les femmes (+4,0 %).
En tenant compte des conjoints et des enfants à charge, 10,9 % de la population française est couverte par les minima sociaux.
Lire la suite

Minima sociaux et prestations sociales - édition 2015

[3 août 2015] Les sans-domicile et les personnes vivant avec moins de 660 euros par mois : Un portrait de la grande précarité en France
La grande précarité en France touche plus souvent les jeunes adultes, les personnes seules, les familles monoparentales et les immigrés. C’est ce dont témoignent deux études inédites publiées par la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees), dans son ouvrage Minima sociaux et prestations sociales, Ménages aux revenus modestes et redistribution, édition 2015.
Lire la suite

Revenus minima garantis

[21 juillet 2015] La moitié des bénéficiaires vivent avec moins de 920 euros par mois
Tandis que le niveau de vie médian de la population de France métropolitaine s’élève à 1 650 euros par mois en 2012, la moitié des personnes vivant dans un ménage bénéficiaire d’un revenu minimum garanti disposent de moins de 920 euros, selon une enquête de la DREES menée en 2012.
Lire la suite

Les dépenses de protection sociale représentent 33,8 % du PIB en 2013

[11 juin 2015] La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie son rapport annuel sur la Protection sociale en France et en Europe en 2013, dernière année disponible des comptes. Malgré plusieurs années marquées par une faible croissance du produit intérieur brut (PIB), entre 0,2 % et 0,7 % en volume, la réduction du déficit de la protection sociale se poursuit, sous l’effet d’une dynamique modérée des dépenses.
Lire la suite

Le RSA en 2014

[17 mars 2015] Une augmentation qui fléchit mais reste soutenue
Selon une étude de la DREES, le revenu de solidarité active (RSA) est versé à 2 364 000 foyers allocataires dans la France entière au 30 juin 2014.
La population des allocataires se renouvelle de moins en moins vite. Le taux de rotation du RSA atteint 11,1 % en juin 2014 et baisse depuis 2010.
Lire la suite

Les foyers bénéficiaires du RSA fin juin 2013

[4 février 2015] Les foyers bénéficiaires du RSA fin juin 2013

Les dépenses d’aide sociale départementale en 2013

[4 février 2015] Selon une étude de la DREES, fin 2013, les dépenses nettes d’aide sociale des conseils généraux s’élèvent à 33,9 milliards d’euros, dont 32,1 milliards en France métropolitaine, soit une hausse de 2 % en euros constants par rapport à 2012 et de près de 10 % depuis 2009.
Lire l’étude

3,8 millions de prestations d’aide sociale attribuées par les départements en 2013

[12 décembre 2014] Selon une étude de la DREES, fin 2013, les départements ont attribué 3,8 millions de prestations d’aide sociale au titre de l’aide aux personnes âgées, aux personnes handicapées, à l’enfance ou au titre de l’insertion.
Lire l’étude

Minima sociaux et prestations sociales - édition 2014

[9 décembre 2014] La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publie son recueil annuel « Minima sociaux et prestations sociales – Ménages aux revenus modestes et redistribution ». Analysant le rôle et l’impact des prestations sur la réduction de la pauvreté mais aussi la fragilité des conditions de vie des ménages, cet ouvrage esquisse un portrait social des personnes les plus vulnérables.
Lire le recueil

Les conditions de logement des bénéficiaires de minima sociaux en 2012 : difficultés d’accès, surpeuplement et contraintes financières

[5 mars 2014] Fin 2012, la DREES a interrogé en face-à-face environ 8 450 personnes qui bénéficiaient d’un minimum social (RSA, ASS, AAH et minimum vieillesse). Les premiers résultats de cette enquête 2012 portent notamment sur leurs conditions de logement (difficultés d’accès, surpeuplement et contraintes financières).
Lire l’étude

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle ?

[5 mars 2014] Fin 2012, la DREES a interrogé en face-à-face environ 8 450 personnes qui bénéficiaient d’un minimum social (RSA, ASS, AAH et minimum vieillesse). Les premiers résultats de cette enquête 2012 portent notamment sur la conciliation entre la vie familiale et l’insertion professionnelle.
Lire l’étude

Les conditions de vie des bénéficiaires de minima sociaux en 2012 : privations et difficultés financières

[5 mars 2014] Fin 2012, la DREES a interrogé en face-à-face 8 450 personnes qui bénéficiaient d’un minimum social (RSA, ASS, AAH et minimum vieillesse). Les premiers résultats de cette enquête 2012 portent notamment sur leurs conditions de logement (difficultés d’accès, surpeuplement et contraintes financières).
Lire l’étude

Minima sociaux

[27 janvier 2014] Typologie des bénéficiaires du RSA soumis aux droits et devoirs
La mise en place du revenu de solidarité active (RSA) s’est accompagnée d’une redéfinition de l’accompagnement des bénéficiaires, avec notamment l’application d’une logique de droits et devoirs. Depuis le 1er juin 2009, l’orientation des personnes soumises aux droits et devoirs s’appuie sur un
recueil de données dites « socioprofessionnelles », dont l’analyse permet de mieux comprendre les freins potentiels à leur recherche d’emploi.
Lire la suite...

DROITS FONDAMENTAUX : Education, Emploi, Logement, Santé, Non-recours, Inégalités

Dimension territoriale

Insee – Un ménage francilien sur quatre concerné par une forme de pauvreté

[1er décembre 2017] D’après une étude Insee Analyses consacrée à la région Île-de-France parue le 24 novembre 2017, un quart des ménages franciliens est touché par au moins une forme de pauvreté, et près de 2 % cumulent les trois formes.
Les familles monoparentales, les personnes seules, en particulier les hommes, et les locataires font partie des ménages les plus concernés par la pauvreté.
Depuis la fin des années 2000, la pauvreté a fortement augmenté dans la région.
Lire la suite

Étude Insee – Transferts sociaux versés aux ménages : des effets différenciés selon les territoires

[15 novembre 2017] L’Insee a publié le 6 novembre une étude consacrée aux transferts sociaux et à leur influence sur les écarts de niveau de vie dans les territoires.
D’après les observations rapportées, les prestations sociales et les impôts contribuent à atténuer les disparités au sein des régions, notamment au sein de celles présentant les plus grands écarts entre les ménages les plus aisés et ceux les plus modestes.
Lire la suite

Entre 2006 et 2013 en Île-de-France, la part des ménages demandeurs de logement social augmente

[22 septembre 2017] La dernière lettre « Études Hébergement et Logement » publiée par la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (DRIHL) détaille à partir de données spécifiques issues de l’Enquête nationale logement (ENL) les conditions de logement des ménages franciliens et leur évolution.
Parmi les observations rassemblées, un accent est mis sur les problématiques de tension dans les parcs locatifs, du social comme du privé : déjà élevées en 2006, les demandes de logement social croissent sur la période allant jusqu’à 2013 ; concernant le locatif privé, les chiffres révèlent un flux de sortie nettement plus faible que le flux d’entrée, d’où un accroissement de la pression.
La lettre précise néanmoins que les efforts mis en place ces dernières années sur le territoire francilien vont dans le sens de la réduction de cette tension, avec le souci d’offrir de meilleures conditions de logement aux ménages les plus fragiles comme à l’ensemble de la population.
Lire la suite

L’OCDE insiste sur la nécessité de venir en aide aux quartiers défavorisés

[14 septembre 2017] Dans sa dernière étude consacrée à l’économie de la France, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) fait état d’un taux de pauvreté plutôt « faible » mais néanmoins préoccupant en raison de son inégale répartition, matérialisée notamment par les quartiers défavorisés, qui font l’objet d’un chapitre spécial.
En attirant l’attention sur les populations les plus pauvres et les plus sujettes aux inégalités, notamment sur les questions d’éducation, d’emploi et d’infrastructures, l’étude précise que la recherche d’une amélioration saine des conditions de vie et du bien-être implique nécessairement la mise en œuvre d’efforts spécifiques concentrés sur l’équité et l’inclusion.
Lire la suite

MRIE-UDCCAS Rhône-Alpes – Reste pour vivre, reste pour survivre : Quel(s) budget(s) pour les ménages en situation de pauvreté ?

[9 juin 2017] D’après l’enquête menée par la MRIE et l’UDCCAS du Rhône et de la Métropole de Lyon dans l’ancienne région Rhône-Alpes en 2016, les ménages qui sollicitent les Centre Communaux d’Action Sociale (CCAS) dans le cadre de demandes d’aides facultatives connaissent une situation de pauvreté plus prononcée que la moyenne, dont ils ne parviennent pas à sortir durablement.
Avec un niveau de ressources de 598 € par mois pour une personne seule, soit inférieur de 400 € au seuil de pauvreté, tous ne sont pas ou pas toujours en mesure de supporter l’ensemble des dépenses contraintes – en particulier relatives au logement et au remboursement de dettes, auxquelles ils sont de fait plus fortement exposés.
Et avec un reste pour vivre établi à 114 € par mois et par unité de consommation, il leur est plus difficile encore de satisfaire pleinement les besoins de première nécessité, en termes de santé et d’alimentation notamment. Les chiffres sont si faibles, voire négatifs pour un tiers des ménages interrogés, que les CCAS, de plus en plus en situation d’impuissance, songent à parler de « reste pour survivre ».
Lire la suite

Dans un contexte économique pourtant plus clément, les situations de pauvreté continuent de s’accroître dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

[20 janvier 2017] Le dispositif régional d’observation sociale en Provence-Alpes-Côte d’Azur (DROS) vient de publier son Baromètre Social 2015.
Le Baromètre Social, réalisé chaque année depuis 2008, dresse un état des lieux de la situation sociale dans la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Cette publication repose sur une lecture argumentée et plurielle des chiffres-clefs de la pauvreté et de la précarité dans cette région. Elle réunit toute une batterie d’indicateurs articulés autour de la pauvreté monétaire, la pauvreté administrative et la précarité sur le marché du travail.
Lire la suite

Dossier 2016 de la MRIE : Pauvretés, précarités, exclusions en région Auvergne/Rhônes-Alpes

[4 janvier 2017] Le Rapport 2016 de la mission régionale d’information sur l’exclusion (MRIE) vient d’être publié. Ce dossier très complet propose un large panorama sur les questions de pauvreté, précarité, exclusion dans la région Auvergne/Rhône-Alpes. De premières explorations du territoire auvergnat jalonnent ce dossier, majoritairement statistiques et cartographiques, parfois qualitatives aussi.
Le Dossier s’articule autour de 7 thématiques :
1 - Être pauvre en Auvergne-Rhône-Alpes en 2016
2 - Au-delà du logement, habiter quelque part
3 - Ressources, accès aux droits : repérer les signaux d’alerte
4 - Déplacer l’action sociale, explorer d’autres pratiques professionnelles
5 - Protection de l’enfance : revisiter nos pratiques
6 - Lire la pauvreté à partir des territoires
7 - Que chacun puisse contribuer par son travail : de l’utopie à l’action
Consulter le dossier complet sur le site de la MRIE

Des territoires différemment touchés par la pauvreté dans le Nord et le Pas-de-Calais - Betty BECUWE, Insee

[10 septembre 2016] Dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais, 770 000 personnes vivent sous le seuil de pauvreté. La pauvreté touche ainsi 19,3 % de la population, soit cinq points de plus qu’en France métropolitaine.
Lire la suite

Les habitants des quartiers de la politique de la ville

[10 mai 2016] Depuis 2015, une nouvelle géographie d’intervention prioritaire de la politique de la ville est en vigueur, recentrée sur les zones considérées comme les plus en difficulté. En France métropolitaine, 4,8 millions de personnes vivent dans les 1 300 quartiers de la politique de la ville. La population de ces quartiers, de par leur définition même, est fréquemment touchée par la pauvreté.
Lire la suite

Inégalités en Ile-de-France : un territoire fracturé

[11 avril 2016] Dans une étude approfondie du territoire francilien, le Secours Catholique alerte sur les inégalités économiques, sanitaires et éducatives qui fracturent de plus en plus ce territoire. Si cette situation n’est pas rééquilibrée, prévient l’association, elle pourrait aboutir à une rupture du tissu social.
Lira la suite

Statistiques et indicateurs de la santé et du social

[6 avril 2016] La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) réalise chaque année le STATISS, mémento Statistiques et indicateurs de la santé et du social. Ce mémento présente des données départementales et régionales les plus récentes possibles sur une série d’indicateurs tels que l’offre de soins, l’activité hospitalière, l’accueil des personnes âgées et des adultes handicapés, les professions de santé, la pauvreté et la lutte contre l’exclusion.
Consulter le STATISS 2015 sur le site du ministère des affaires sociales et de la santé

Les jeunes de 6 à 17 ans en Seine-Saint-Denis

[15 février 2016] Selon cette étude de l’Observatoire départemental des données sociales de Seine Saint-Denis, la situation sociale des Séquano-dionysiens de 6 à 17 ans est marquée par plusieurs phénomènes d’exclusion sociale.
Lire la suite

Dépenses d’aide sociale départementale : une hausse de 9 % depuis 2010

[15 février 2016] En 2014, les dépenses totales nettes d’aide sociale des conseils départementaux s’élèvent à 35,1 milliards d’euros, soit une hausse de 3 % en euros constants par rapport à 2013 et de 9 % depuis 2010, selon une étude de la DREES.
Près de 10,7 milliards d’euros sont consacrés aux dépenses nettes liées au revenu de solidarité active (RSA) socle et au RSA socle majoré, aux contrats uniques d’insertion. Ces dépenses augmentent de 8 % en euros constants par rapport à 2013. Elles représentent un tiers des dépenses consacrées aux quatre principales catégories d’aide sociale.
Lire la suite

Des trajectoires sociales différenciées entre les territoires du Nord-Pas-de-Calais

[10 juillet 2015] Des trajectoires sociales différenciées entre les territoires du Nord-Pas-de-Calais
Le Nord-Pas-de-Calais est une région où les difficultés sociales sont particulièrement importantes. Elles touchent toutes les populations : les jeunes, les actifs, les personnes âgées… Dans le bassin minier, l’Avesnois ou le Calaisis, les facteurs de fragilités s’accumulent. Sur d’autres territoires, notamment autour de Lille et Arras, la situation est nettement plus favorable.
Lire la suite

Une pauvreté très présente dans les villes-centres des grands pôles urbains

[11 juin 2015] A partir des données de 2012, l’Insee a mis au point un nouveau dispositif qui permet une observation du revenu disponible des ménages à un niveau territorial plus fin que le département, jusqu’à la commune. Ce dispositif, le Fichier localisé social et fiscal (Filosofi), offre une nouvelle lecture de la carte des revenus, des inégalités et de la pauvreté monétaire.
En France métropolitaine, en 2012, le taux de pauvreté est le plus élevé dans le Nord et le Sud-Est, ainsi qu’en Seine-Saint-Denis.
Lire la suite

22 études régionales de l’INSEE sur la pauvreté

[10 juin 2015] Les directions régionales de l’INSEE ont réalisé en 2015 chacune une étude sur l’état de la pauvreté et des inégalités observées dans leur région. Elles mettent en relief les particularités territoriales et les situations sociales à l’échelle des aires urbaines.
Lire la suite

Statistiques et Indicateurs de la Santé et du Social 2014

[18 février 2015] La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) réalise chaque année le STATISS - STATistiques et Indicateurs de la Santé et du Social. Ce mémento présente des données départementales et régionales.
Voir les données

L’emploi des femmes dans les zones urbaines sensibles

[7 avril 2014] La crise a creusé les inégalités avec les hommes
Depuis 2009, dans un contexte marqué par une forte dégradation socio-économique, la situation des femmes vivant dans les quartiers populaires est devenue professionnellement plus précaire : elles sont de plus en plus nombreuses à se retirer du marché du travail, elles occupent moins souvent des contrats à durée indéterminée et leur temps de travail compte davantage de temps partiels, d’horaires tardifs ou de travail le dimanche.
Lire la note

Face à l’emploi, les inégalités entre régions sont plus fortes pour les moins diplômés

[7 avril 2014] Cette étude de la DEPP analyse, pour chaque région française, le lien entre le taux d’emploi de la population et son niveau d’éducation – niveau de diplôme ou, à défaut, niveau de scolarité.
Alors que les opportunités d’emploi des diplômés sont relativement homogènes sur le territoire, celles des moins formés varient beaucoup d’une région à l’autre.
Lire la note

Portrait social 2013 : décrochage et non-recours aux droits

[4 avril 2014] Plate-forme de l’observation sociale en Rhône-Alpes
La réflexion sur le non-recours aux droits s’est imposée dans les travaux sur les politiques publiques depuis quelques années. Car force est de constater, et cela semble être depuis quelques années un phénomène nouveau par son ampleur, que le non-accès aux droits concerne, pour des raisons diverses, une part non négligeable de la population.
Lire le rapport

Les maires face à l’exclusion et la pauvreté

[5 mars 2014] Enquête pré-municipale
Comme en 1995, 2001 et 2008, à l’approche des élections municipales, le Secours Catholique a souhaité mettre en lumière la perception qu’ont les maires de l’exclusion et de la précarité dans leur commune. L’enquête réalisée par TNS Sofres montre que les maires s’inquiètent pour les plus fragiles.
Lire la suite

Territoires

[26 février 2014] Les taux de pauvreté des 100 plus grandes communes
de France s’échelonnent de 7 à 45 % et montrent les écarts
qui structurent la France des grandes villes.

Un coup de projecteur particulier est mis sur les arrondissements des trois plus grandes communes de France : Paris, Lyon et Marseille.
Là aussi, les taux moyens masquent des inégalités considérables, avec des taux pouvant dépasser 40 % dans certains territoires.
Lire l’étude...

Comparaison internationale : en Europe, dans le monde

Acteurs

CNAF/APEx – L’accompagnement social et ses effets sur les bénéficiaires

[20 novembre 2017] Le dossier d’étude n°195 (novembre 2017) de la Cnaf est tout entier consacré à une revue et une analyse critique de l’ensemble de la littérature française et étrangère produite depuis une vingtaine d’années sur l’impact de l’accompagnement social sur les publics qui en bénéficient.
Réalisé par des chercheur-se-s de l’Association de promotion des expérimentations sociales (Apex), ce travail présente un panorama complet des résultats des effets documentés de l’accompagnement social sur les cinq thèmes les plus investigués par la recherche : le logement, la parentalité, la jeunesse, le handicap et l’emploi.
Lire la suite

Rapport du Conseil supérieur du travail social

[17 mars 2015] Refonder le rapport aux personnes : « Merci de ne plus nous appeler usagers »
Ce rapport du Conseil supérieur du travail social vise à « mettre en valeur les pratiques professionnelles qui prennent appui sur les compétences des usagers en leur accordant une réelle position d’acteur de leur projet ou d’un projet collectif ».
Lire la suite

Acteurs

[12 août 2009] Sont présentés dans cette rubrique les études portant sur l’action des acteurs locaux dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion.

Définitions

Méthode, méthodologie et analyse critique

Pourquoi l’indicateur de pauvreté en conditions de vie baisse malgré la crise économique ouverte en 2008 ?

[10 janvier 2015] Le niveau de la « pauvreté en conditions de vie » est demeuré globalement stable pendant la période de crise économique exceptionnelle qui s’est ouverte en 2008. Il a même baissé en 2011 et 2012. Quelles sont les raisons de ces tendances inattendues et de la disjonction entre la pauvreté en conditions de vie et la pauvreté monétaire qui pour sa part progresse depuis 2008 ? Ce document de travail rappelle la genèse de la notion de pauvreté en conditions de vie et de sa mesure, et les critiques théoriques qui lui sont adressées. Il met par ailleurs en évidence l’écart entre le concept et sa traduction empirique. On montre la proximité des 27 privations qui composent l’indicateur de pauvreté en conditions de vie avec la pauvreté subjective plutôt qu’avec la pauvreté monétaire.
Ces éléments permettent de passer en revue les explications possibles des mouvements de l’indicateur et d’évaluer leur pertinence.
Lire le document de travail de l’INSEE, n°F1502, Janvier 2015

Observation de la pauvreté : méthodes, méthodologie et analyse critique

[14 décembre 2011]

Mentions légales  ¦   ¦  Plan du site  ¦